PackageKit sous Intrepid Ibex

Je vous ai parlé dans un précédent post de PackageKit, une interface de gestion de paquets qui a pour but d’unifier les différentes interfaces existantes, packageKit permettant de s’interfacer avec les différents protocoles de gestions de paquets.

La version avec apt, le protocole utilisé par Debian, Ubuntu et ses dérivés, a bien avancée au point de pouvoir l’utiliser en remplacement de ceux par défaut.

Voyons comment l’installer et l’utiliser.

Installation

La version incluse dans intrepid n’étant pas la plus à jour, je vous conseille de rajouter dans vos sources de Logiciels le PPA de PackageKit : http://ppa.launchpad.net/packagekit/ubuntu.

PackageKit nécessite plusieurs paquets mais grâce au dépendance, il suffit d’installer seulement packagekit-gnome.

Je vous conseille également de désactiver le lancement d’Update Notifier au démarrage de votre session pour ne pas avoir de conflit/ralentissement avec le gestionnaire de mise à jour par défaut (Système -> Préférences -> Session).

Utilisation

On obtient 3 nouvelles entrées dans le menu d’administration :

  • Ajouter/enlever des logiciels : s’apparente à Ajouter/Supprimer mais en un peu moins complet notamment au niveau des filtres et des informations sur les logiciels.
  • mettre à jour le système : Permet de mettre à jour le système.
  • source des logiciels : Interface de gestion des dépôts. Là encore c’est moins bien fait que l’application par défaut. On en peux qu’activer / désactiver les dépôts et on ne peux pas en ajouter/ supprimer.

L'interface d'ajout suppression des logiciels de PackageKit
L’interface d’ajout suppression des logiciels de PackageKit

L'interface de mise à jour du système de PackageKit
L'interface de mise à jour du système de PackageKit

La mise à jour du système avec PackageKit
La mise à jour du système avec PackageKit

Gestionnaire de sources des logiciels de PackageKit
Gestionnaire de sources des logiciels de PackageKit

Conclusion

PackageKit est une interface de gestion d’avenir qui va permettre d’homogéiser les distributions Linux, ce qui pour moi est un pas de plus vers la démocratisation de Linux. En effet, lors d’un changement de distribution, un utilisateur ne serra pas perdu dans le système de gestion de paquets. Malqué tout, PackageKit reste un projet jeune, à qui il va falloir pas mal de travail avant de combler l’écart avec les autres gestionnaire de paquets. Son intégration dans la nouvelle version de Fedora  (10 Cambridge) et celle future dans des distributions reconnues comme Ubuntu (Kubuntu) devrait lui permettre d’évoluer rapidement.

Et vous, qu’en pensez vous ?

Une réflexion au sujet de « PackageKit sous Intrepid Ibex »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *