Archives pour la catégorie Musique

Ajouter une radio dans Banshee

Vous n’êtes peut être pas au courant mais en terme de musique j’écoute pas mal de rock/métal progressif comme :

  • Pink Floyd
  • Dream Theater
  • Genesis
  • Spock’s Beard
  • Transatlantic
  • et bien d’autres …

Morow est une web radio de rock progressif que j’aime écouter de temps à autres. Voyons comment ajouter une web radio dans le lecteur Banshee.

Tout d’abord, il faut trouver l’url du flux. Dans mon cas il s’agit de

http://www.morow.com/morow.m3u

Il faut ensuite aller dans le menu radio de banshee et cliquer sur le plus en haut à droite à coté de la barre de recherche.

La fenêtre d’ajout d’une web radio s’affiche. Il suffit de renseigner les champs comme indiqué dans l’exemple ci-dessous.

Ajout de Morow dans banshee

La radio est ensuite disponible dans la liste de vos radios, un double-clic permettant de lancer la radio.

Web Radio dans Banshee

Bonne écoute 😉

 

Activer la surveillance de la bibliothèque dans Banshee

Banshee est un lecteur multimédia (musique / vidéos / audiobook). Il devrait devenir le lecteur audio par défaut d’Ubuntu à partir de la version 11.04, Natty Narwhal. Je viens de l’installer depuis quelques temps afin de le tester.

J’ai remarqué qu’un des reproches régulièrement fait à Banshee est qu’il ne permet pas la surveillance de la médiathèque. Banshee supporte cette fonctionnalité mais sous forme d’extension. Il faut juste savoir où chercher 😉

L’activation se fait via Préférences > Extensions > Utilitaires > Observateur de bibliothèque.

Activation de l'observateur de médiatheque dans Banshee

Mise à jour multiple de Tag ID3 avec EasyTag

Suite à l’achat de mon téléphone sous android, j’utilise celui ci également comme baladeur mp3. Après avoir mis quelques mp3 sur ce dernier, le lecteur n’affichait pas la pochette de l’album. Je me suis donc renseigné pour avoir cette pochette. Pour cela, il fallait mettre à jour le tag ID3 avec la pochette. Pour mettre à jour mes mp3 sous Linux, j’ai essayer plusieurs logiciels (ex-falso, rhythm’box, exaile, …) pour finalement me tourner vers easytag qui lui gère la mise à jour des pochettes.

Installation

EasyTag est disponible dans les dépôts Ubuntu. Pour l’installer, cliquer ici ou via la commande suivante :

sudo apt-get install easytag

Utilisation

Le logiciel est disponible dans le menu Applications -> Son et Vidéo -> EasyTAG.

Sur la gauche, vous avez l’arborescence de fichier de votre PC. Au milieu, la liste des fichiers musicaux du dossier du dossier sélectionné dans l’arborescence. A droite, l’éditeur des tag du fichier sélectionné.

Voyons comment modifier les tags pour plusieurs fichiers.

Il faut pour cela sélectionner plusieurs fichiers musicaux dans la partie centrale d’EasyTag. Cependant, dans l’éditeur de tag, seulement 1 seul fichier est en édition. Pour effectuer la mise à jour sur les fichiers sélectionné, il suffit de cocher la case a coté du tag concerné.

Edition Multiple avec EasyTag

Un message apparait alors dans la zone Journal indiquant que l’opération s’est bien déroulé.

Message dans le Journal de EasyTag

CoverFlow sous Exaile

Je vous ai déjà parlé de Exaile, en version 0.3.1 actuellement. Un greffon CoverFlow est en cours de développement. Voici comment faire pour l’installer. Attention, ce greffon n’est pas stable et peut engendrer des plantages d’Exaile.

Installation

Ce plugin n’est pas disponible dans les dépôts de Exaile pour le moment. Afin de l’installer, il faut au préalable télécharger tous les composant du greffon. Ses fichiers sont disponible dans Bazaar, l’outil de gestion de source de Launchpad, la plateforme d’hébergement de projet fourni par Canonical (Canonical est la société qui est supporte Ubuntu). Les fichiers sont disponible ici. Récupérer tous les fichiers et assurez vous de garder l’arborescence (les images dans le dossier images).

Il faut maintenant copier ces fichiers dans ~/.local/exaile/plugins. (~ représente votre dossier home. /home/julien dans mon cas). Afin de pouvoir accéder au dossier .local, qui est caché (tous les fichiers préfixés par un . sont cachés), il faut activer l’affichage de ceux ci : Affichage -> Afficher les fichiers cachés ou Crtl + H sous Nautilus.

Installation du greffon coverflow

Comme nous le verrons plus tard, le greffon CoverFlow dépend du paquet python-clutter. Installez le en cliquant sur le lien précédant ou via la commande suivante :

sudo apt-get install python-clutter 

Vous pouvez maintenant lancer Exaile et aller dans les préférences (Edition -> Préférences). CoverFlow apparaît maintenant dans la liste de vos plugins. Comme vous pouvez le voir dans l’image ci-dessous, le greffon dépend bien de python-clutter. Un clic dans la checkbox vous permet d’activer le greffon qui devrait apparaitre sous la liste de lecture.

Activation du greffon Coverflow dans Exaile

Utilisation

Les pochettes de vos albums sont alors affichées dans le célèbre affichage CoverFlow popularisé par Apple. Cela est du plus bel effet avec la réflexion. La navigation se fait à la souris en cliquant sur une pochette pour la sélectionner ou avec la molette. Le petit + en bas à droite permet d’ajouter à la liste de lecture courante toutes les pistes de l’album sélectionné.

Le plugin CoverFlow dans Exaile

Un clic sur l’album sélectionné permet l’affichage des pistes de ce dernier. Un clic sur une piste permet l’ajout de celle ci à la liste de lecture. La flèche en bas à droite permet de revenir à l’affichage des albums.

CoverFlow dans le mode Piste d'un album

La liste des albums prend en compte la recherche. Ainsi, lors d’une recherche, seul les albums correspondant à la recherche seront affichés.

Conclusion

Ce plugin, bien qu’en cours de développement, est assez stable et très pratique. Je vous tiendrais au courant de son évolution et j’espère que celui ci sera très prochainement installable via un paquet.

Acheter/Télécharger des MP3 avec Amazon MP3 Downloader

Amazon avait depuis quelques temps ouvert un service légal de téléchargement de mp3 mais celui ci n’était pas disponible depuis la France. C’est désormais chose faite.

Voyons comment télécharger de musique avec Amazon MP3.

A l’instar d’iTunes, le téléchargement des mp3 se fait via un logiciel : Amazon MP3 Downloader. Celui ci est disponible pour Windows, MacOS X et, bonne nouvelle, Linux, avec des paquets pour les distributions suivantes:

  • Ubuntu
  • Debian
  • Suse
  • Fedora.

Installation

La version disponible en téléchargement sur le site d’amazon est indiqué compatible avec Ubuntu 8.10 Intrepid Ibex, mais j’ai pu l’installer sans problème sous Jaunty.

Enregistrer le fichier sur votre ordinateur.

Fichier amazonmp3.deb

Double cliquez dessus. GDebi, l’installateur de paquet,  s’ouvre et vous propose d’installer le paquet. Il se chargera d’installer les dépendances nécessaire pour le bon fonctionnement du logiciel (6 dans mon cas).

Installeur de paquet avec AmazonMP3

Cliquer sur Installer le paquet et patienter quelques instant.

Instalation d'Amazon MP3 Downloader

Installation terminée d'Amazon MP3 Downloader

Une fois l’installation terminée, fermer la fenêtre GDebi.

Amazon MP3 est maintenant disponible dans le menu Application > Internet.

Amazon MP3 Downloader dans le menu d'Ubuntu

Au premier lancement de l’application, votre navigateur s’ouvre sur une page Amazon vous indiquant que le logiciel est bien installé et que celui ci sera automatiquement lancé la prochaine fois que vous téléchargerez des titres à partir d’Amazon MP3.

La page d'amazon indiquant que Amazon MP3 Downloader est bien installé

Utilisation

L’achat des mp3 se fait directement depuis le site d’Amazon. Il suffit de cliquer sur le bouton accéder à la boutique depuis le logiciel pour se retrouver dans le catalogue Amazon.

L'interface d'Amazon MP3 Downloader

L’achat peut se faire par album ou par chanson. La bonne nouvelle est que des albums récents complets sont disponibles à partir de 5,00€ et 0,49€ le titre. Et pas n’importe quel album:

  • Mister Mystère de -M-
  • The Resistance de Muse

Il suffit d’ajouter vos albums/titres dans votre panier comme vous le feriez avec des produits normaux. Une fois votre panier rempli, on clique sur passer la commander. On suit le processus normal d’achat. Une fois l’achat terminé, un fichier .amz vous est proposé au téléchargement.

Le fichier .amz contenant vos titres achetés

L’ouverture du fichier se fait avec Amazon MP3 Downloader. L’album acheté apparaît alors dans la liste et est téléchargé. On peut voir l’état de chaque chanson et le nom de la chanson en cours de téléchargement.

Telechargement via Amazon MP3 Downloader

Fichiers Téléchargés avec Amazon MP3 Downloader

Pour mon exemple, j’ai acheté l’album The Incident [Special Edition] de Porcupine Tree pour 9,99€ que je vous conseille. Le téléchargement a été rapide.

Configuration

La configuration du logiciel est accessible via le menu Fichier > Préférences.

L’onglet Généralité permet de configurer :

  • le répertoire de sauvegardes des fichiers téléchargés. Par défaut, les fichiers téléchargés sont sauvegarder dans le répertoire Amazon MP3, qui est automatiquement créé dans votre home.
  • Mise à jour automatique

L’onglet Réseau permet la configuration d’un proxy si nécessaire.

Conclusion

Les Plus :

  • Possibilité de mettre en pause le téléchargement et de le reprendre plus tard.
  • Format mp3 sans DRM 256Kbit/s et correctement taggé (avec la pochette).
  • Le client de téléchargement simple, léger et rapide. (On peut souligner l’effort d’Amazon de fournir un client Linux en même temps que pour les autres OS).
  • le prix (The Incident [Special Edition] est à 11,99€ et The Resistance de Muse à 9,99€ sur le site de la Fnac)

Les Moins :

  • Le catalogue peu fourni pour l’instant mais qui va en s’améliorant
  • Non possibilité de re-télécharger les titres achetés.

Sortie de Exaile 0.3.0

Exaile, le lecteur de musique pour GNOME vient de sortir en version 0.3. Cette version est une réécriture complète du code et qui devrait rendre le développement plus simple et rapide.

Voici les nouveautés :

  • Possibilité de récupérer les jaquettes depuis Last.fm
  • Auto-détection des CDs et lecteur multimédia
  • Un panneau de contexte, a l’instar de celui disponible dans Amarok 1.x (Tags, Artistes associés, Albums, …)
  • Support expérimental  pour le fondu enchainé (doit être activés dans les préférences)
  • Amélioration de l’interface et du thème

Toutes les fonctionnalités de la version 0.2.x n’ont pas été ré-implémenté mais seront de retour dans la version 0.3.1. Il manque notamment les informations issues de Wikipedia que je trouvais très pratique ainsi que la possibilité de modifier les tags ID3.

Installation

Le logiciel est disponible via un PPA :

deb http://ppa.launchpad.net/exaile-devel/ppa/ubuntu jaunty main

Ajoutez la clé :

gpg --keyserver hkp://keyserver.ubuntu.com:11371 --recv-key 43CBFCC0
gpg -a --export 43CBFCC0 | sudo apt-key add -

Rafraîchissez les dépôts. Il vous suffit alors de l’installer en cliquant ici, ou via Synaptic, l’interface d’ajout suppression de programme ou  la ligne de commande suivante :

sudo apt-get install exaile

Le logiciel est maintenant installé et disponible dans le menu Applications > Sons et Vidéo.

Une version de développement est également disponible dans le PPA. Il suffit d »installer exaile-devel à la place d’Exaile.

Greffons

L’installation des greffons peut se faire via le gestionnaire de paquets. Par exemple, l’installation du greffon Contextual Info se fait en installant le paquet exaile-plugin-contextinfo.

Il suffit ensuite d’activer le greffon via les préférences (Edition > Préférences > Plugins) .

La sélection du greffon permet de découvrir sa description et des dépendances.

Greffon d'information de contexte

En version de développement, ces dépendances devront être installées manuellement.

Le panneau de contextualisation dans Exaile 0.3

Conclusion

Exaile continue d’évoluer vers la bonne voie et reste mon lecteur de musique par défaut. Et vous, que pensez de cette version 0.3 ?

Utilisation de LibNotify dans Exaile

Vous n’êtes pas sans savoir que la dernière version d’Ubuntu, Jaunty Jackalope, est sorti le 23 Avril. Cette nouvelle version apporte un nouveau système de notification, que je trouve du plus bel effet : Libnotify.

Notification avec LibNotify
Notification avec LibNotify

Une fenêtre de configuration (disposition, apparence) était disponible dans les versions alphas et bêtas mais a été supprimé car trop buggée. Celle ci sera surement disponible dans la version suivante d’Ubuntu, Karmic Koala.

Voyons comment utiliser ce nouveau système de notification avec Exaile lors du changement de chanson.

Installation et Activation du plugin LibNotify

Allez dans Édition > Greffons. Sélectionnez le plugin LibNotifyPlugin dans l’onglet Plugins disponibles (il s’agit d’une case à cocher dans la liste des plugins), puis cliquez sur le bouton installer.

Configuration des plugins
Configuration des plugins

Une fois le plugin installé, vérifiez que celui ci est bien activé dans l’onglet Plugins installés.

Plugins installés et activation
Plugins installés et activation

Configuration du plugin

Sélectionnez le plugin et cliquez sur le bouton Configuration. Vous avez maintenant accès à la configuration du plugins avec le texte affiché dans la notification (titre, artiste, …), l’affichage de la pochette du disque.

Configuration du plugin LibNotify
Configuration du plugin LibNotify

Désactivation de la notification OSD par défaut d’Exaile.

Exaile fournit par défaut son propre gestionnaire de notification. Pour ne pas avoir 2 notifications en même temps, nous allons le désactiver. Pour cela, allez dans Édition > Préférences puis sélectionner le menu Notification. Il suffit ensuite de décocher les options Afficher l’OSD au changement de piste et Afficher l’OSD quand la souris passe sur l’icône de notification.

Préférences OSD dans Exaile
Préférences OSD dans Exaile

Songbird

Songbird est un lecteur audio mais pas seulement. En effet, basé sur VLC, sur XULRunner (comme Firefox et Thunderbird) de la fondation Mozilla et une base de donnée SQLLite, il intègre également un navigateur web.  L’utilisation de cette technologie lui permet de gérer nativement la gestion d’extensions et de thèmes, en plus d’être multiplateforme. On peut ainsi utiliser des extensions pour Firefox directement dans Songbird comme par exemple Adblock. Quelle est l’utilité d’un navigateur dans un lecteur audio me direz-vous !!!! Le principal avantage est que Songbird va détecter dans les pages que vous visitez les contenus audio, les lister et vous permettre de les écouter/télécharger directement depuis son interface et cela de manière très aisée et intuitive. Songbird se veut être le Firefox des lecteurs audio.

Il sait lire de nombreux format de fichiers audio (MP3, AAC, Ogg, Vorbis, FLAC, WAV et WMA), et est compatible avec de nombreux lecteurs MP3 supportant le protocole MTP.

Le logiciels vient de passer en version 1.0 avec au programme:

  • Une l’interface du style iTunes entièrement customizable via des thèmes.
  • Gestion de bibliothèque
  • Gestion de liste de lecture
  • Smart Playlist : possibilité de créer des listes de lecture dynamique en fonction de critères que vous avez définis
  • Calendrier de concert : trouvez les concerts à venir dans votre région des artistes de votre librairie (ne fonctionne pour l’instant que pour les utilisateurs des Etats Unis et de Grand Bretagne). A noter pour ceux qui font une mise à jour, qu’il sagit de l’extension Concerts qui est maintenant incluse et qu’il leur faudra l’installer.
  • Afficage des couvertures

Installation

L’installation sous Ubuntu, se fait en téléchargeant le .deb depuis getdeb puis en double cliquant dessus pour l’installer via Gdebi.

Extensions

Comme expliqué précédemment, Songbird est extensible via des plugins et des thèmes. Ceux ci sont disponible depuis la rubrique Add-ons du site de songbird. Le plus simple est d’aller sur le site directement via Songbird pour pouvoir les installer directement. Voici une petite liste des extensions indispensable :

  • Adblock Plus : Naviguez sans Pub
  • MashTape : Permet de visionner les photos de l’artiste en cours sur FlickR, les paroles de la chanson en cours, les vidéos sur YouTube …
  • Album Art Manager : Permet de gérer les pochettes d’albums de vos disques.
  • Cover Flow : Permet de filtrer vos albums en sélectionnant une pochette à la iTunes.
  • LyricMaster : Affichages des paroles de la chanson en cours

Un peu à la façon de Firefox, une page regroupant les extensions recommandés vient d’être créée.

Améliorer le rendu de vos polices sous Linux

Vous n’êtes peut être pas satisfait du rendu de vos polices sous Linux. Voici un moyen simple d’en améliorer le rendu.

Une des première chose à faire d’aller dans le menu de configuration des polices : Système -> Préférences -> Apparence et de choisir l’onglet Polices. Si vous utiliser un écran LCD, choissiser l’option de rendu Lissage souspixel (LCD). Cliquez sur Détails … pour accéder aux options avancées. Jouez avec les paramètres pour obtenir le résultat souhaité.

Beaucoup d’autres options sont accessibles avec un fichier de configuration .fonts.conf. Voici un fichier qui permet d’améliorer le rendu de vos polices.




  
    
      true
    
  

Copier/ Coller ce texte ci dessus dans un fichier et sauvegarder le dans votre dossier personnel en tant que  .fonts.conf (Le fichier va être caché). Déconnecter vous pour que les changement soient pris en compte.

Vous pourrez trouvez d’autres fichier .fonts.conf plus complexe afin d’améliorer encore le rendu de vos police comme celui disponible ici.

Pour ma part, j’utilise le fichier le fichier ci-dessus.

Sources : Cet article est inspiré d’un article paru sur Tombuntu.com, site que je vous conseille de lire si vous êtes à l’aise avec l’anglais.

TuxGuitar passe en version 1.0

Amateur de guitare, vous devez sans doute connaître Guitar Pro, ce petit logiciel de tablature très bien foutu qui permet d’écrire et de jouer des tablatures (pratique pour apprendre le rythme d’une chanson par exemple). Mais ce logiciel est pour Windows et est surtout payant (59€). Mais savez vous qu’il existe une alternative libre et multiplateforme : TuxGuitar. Tuxguitar sait lire les fichiers Guitar Pro ( .gtp, .gp3, .gp4, .gp5) et Powertab (.ptb). Il possède également son propre format (.gt). Un paquet est disponible au téléchargement pour différentes plateforme dont un .deb pour Ubuntu.

SpashScreen de TuxGuitar

Étant développé en java, vous devrez au préalable installer java si ce n’est pas déjà fait :

sudo apt-get install sun-java6-jre

Installer ensuite Tuxguitar via Gdebi. Une fois installée, l’application est disponible dans Application > Son et Vidéo > TuxGuitar. Voici les fonctionnalités de Tuxguitar :

  • Création, édition et lecture de tablatures
  • Multipistes
  • Possibilité d’appliquer des effets : bend, slide, vibrato, hammer on/pull off…
  • Gestion du tempo
  • Support de nombreux instruments MIDI
  • Prise en charge des formats GuitarPro (.gp3, .gp4 et .gp5) et PowerTab (.ptb)
  • Import et export MIDI
  • Export PDF pour faciliter l’impression

TuxGuitar

A vos guitares et que ça rock !!!